LEXIQUE POUR “DISRUPTER” LES REPRÉSENTATIONS DE L’ÂGE

vocabulaire sur l'âge

La manière dont les sociétés parlent du vieillissement impacte les représentations que nous en avons. Il est temps de se départir de “senior”, mot valise qui embarque la vieillesse dès 45 ans et jusqu’à la mort. Voici un lexique inspiré du site militant AARP qui vous donnera du répondant la prochaine fois que vous parlerez d’un.e plus âgé.e que vous.

Le vocabulaire bienveillant

  • “Plus âgé” : Le mot “plus” rend l’adjectif “âgé” moins brutal, commme si ‘l’on prenait des précautions pour annoncer une mauvaise nouvelle à un ami. Après tout, on est toujours le plus vieux de quelqu’un.
  • “Expérimenté/confirmé” : Si toutes les personnes âgées ne sont pas totalement en phase avec les nouvelles technologies (oui, je parle de votre grand-mère qui cherche comment écrire un message sur son smartphone), elles sont sans doute celles qui ont le plus d’expérience dans votre entourage et peuvent apporter de nombreuses réponses à vos questions. Elles savent par exemple se rendre d’un point A à un point B sans utiliser de GPS. Badass, non ?
  • “Sage” : Si ce mot ne s’applique pas à tout le monde (coucou Trump), pour les individus qui disposent en effet d’une certaine sagesse, c’est une façon élégante de se référer à leur âge tout en honorant leur intellect.
  • “Mature” : L’idée de maturité est évoquée dès l’enfance, alors dire d’une femme qu’elle est mature, c’est lui rappeler qu’elle dispose d’une grande capacité à prendre du recul ! Et pas seulement que sa peau commence à se friper !
  • “Distingué” : Pourquoi seuls les hommes vieillissant pourraient être considérés comme tel ? Vous le voyez bien cet homme poivre et sel, “distingué” ? (Hello George !) Eh bien nous le revendiquons pour les femmes aussi. Qui de plus distinguée que Catherine Deneuve, Ines de la Fressange ou vous-même ?

Le vocabulaire qui efface

  • “Sans âge” : Un peu comme la reine d’Angleterre ! La femme sans âge est insensible au temps et demeure préservée dans son état actuel. On a un peu l’impression d’être intemporelle et toujours fashion. N’hésitez pas à nous le dire de temps en temps ! Même si c’est un peu hypocrite de botter en touche la question de l’âge de cette façon.
  • “D’un certain âge” : Mystérieux ! On aborde des rivages mouvants et on refuse de s’aventurer sur le terrain de “Quel âge tu lui donnes ? “Heu … Un nombre si terrifiant qu’il ne peut être dit à voix haute (sauf pour Harry Potter), de peur qu’il conjure des esprits maléfiques.

Le vocabulaire âgiste

  • “Jeune” : L’ironie même après 40 ans (oui c’est dingue, on sait). Quand on utilise “jeune” avec l’évidence que la personne désignée ne l’est pas, cela se transforme en une tentative infantilisante de gaieté. Le stade de “jeune” est dépassé, et il n’y a aucun mal à ça !
  • “Adorable” : Les chiots sont adorables. Pas les adultes. Gardez ce vocabulaire pour les bébés ou vos animaux de compagnie.
  • “Cougar/ GILF (grandma I’d like to fuck)” : Flash info : les personnes plus âgées que vous ont une vie sexuelle ! Il n’y a pas de raison de banir la sexualité au seul motif que vous ne ressemblez pas à une instagrameuses de 23 ans. Plus vite vous en prenez conscience, meilleure sera la vôtre.
  • « Mamie/ grand-mère” : Ces mots qui relèvent de l’intimité famililale et ses sentiments doivent y rester. Banissez ces surnoms pour des gens dont vous ne connaissez pas la filiation. Par ailleurs, toutes les femmes ne sont pas des grands-mères, cessons de les renvoyer à un statut maternel.

Le graal

  • Sorcière” : vous avez toutes biberonnées aux contes de fée avec le mythe de la vieille sorcière mal lunée et inquiétante. Rien de très positif dans cela, n’est-ce pas ? Sauf que la sorcière revisitée dans toute sa puissante par Mona Chollet entre autre, devient l’incarnation des femmes de plus de 50 ans, libre, sans entrave et donc redoutablement dangereuse. Nous revendiquons le terme ! Elle invente des potions magiques de visibilité des femmes dans son sous-sol.

Lire aussi : OLDMOJIS : LA CAMPAGNE POUR LUTTER CONTRE L’ÂGISME

Lire aussi : MADONNA COMBAT L’ÂGISME EN CRÉANT UNE MARQUE DE COSMÉTIQUE