OLDMOJIS : LA CAMPAGNE POUR LUTTER CONTRE L’ÂGISME

capture campagne emoji APEF
capture campagne emoji APEF

Les plus de 55 ans sont pas représentés par des émojis à leur image. Ces pictogrammes couramment utilisés pour ponctuer nos émotions sur les réseaux sociaux n’incarnent pas les seniors. Une lacune que souhaite combler la campagne lancée par l’APEF.

L’ APEF lance une pétition en ligne pour que les seniors possèdent leurs propres émoticones, les “oldmojis”. Constatant que 74% des plus de 55 ans les utilisaient dans leurs messages, la société d’aide à la personne veut créer 40 pictogrammes représentant des seniors toujours actifs. La campagne ambitionne de briser l’âgisme, l’ensemble des stéréotypes lié au vieillissement. Avec le slogan “les oldmojis c’est comme les emojis mais en plus grisant ! “, l’APEF rappelle que ce qui n’est pas représenté n’existe pas aux yeux de la société. Un paradoxe pour une population française qui comptera un tiers de plus de 60 ans à l’horizon 2050.

Pourquoi les emojis eux-mêmes, que nous utilisons pourtant tous quotidiennement pour échanger, ne représentent-ils que des jeunes en activité ? Pourquoi aucun plus de cinquante ans sur un surf ? un vélo ? La vie ne se résume pas à des soirées tisane et Scrabble !

Des oldmojis pour lutter contre la discrimination invisible

L’opération qui pourrait n’apparaitre que comme un élément de communication pointe l’effet pernicieux de la discrimination invisible de l’âge. Une préoccupation partagée par Le site “Age Platform Europe” qui regrette qu’à l’occasion de la récente session du groupe de travail à l’ONU sur le vieillissement, la France se soit montrer frileuse. “Alors que les travaux de recherche sont de plus en plus nombreux à démontrer la portée et les effets dévastateurs de l’âgisme, le phénomène reste largement accepté socialement – une indulgence qui contraste avec les mesures prises pour combattre d’autres formes de discrimination comme le sexisme ou le racisme”.

Pas de senior parmi les 230 nouveaux emojis

Ces valeurs avaient trouvé leur traduction parmi les 230 nouveaux émojis retenus par L’Unicode Consortium, association américaine statuant sur la normalisation des caractères écrits et dessinés. La sélection 2019 a pris en compte les situations de handicap, (personne avec une canne, en fauteuil, sourde…), l’homosexualité (2 hommes et 2 femmes se tenant la main). Sur le vieillissement rien ! Alors qu’au fil des années, la diversité est de mieux en mieux représentée par des nuances de couleur de peau, pas une chevelure grise, ni une ride ne peuplent les petits personnages de nos messageries.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.