10 STATUES DE FEMMES A NEW-YORK POUR LUTTER CONTRE LE SEXISME

jaipiscineavecsimone_actu_statues_feminines_NewYork
photo d’illustration © Aaron Sebastian/Unsplash

Un couple d’artistes australiens a choisi de s’attaquer au manque de représentation des femmes dans l’espace public new-yorkais avec un projet inédit.

Gillie et Marc Schattner interrogent sur leur site : “les femmes ont-elles réellement contribué de manière significative à la société?”. Au regard des traces qu’elles ont laissées dans la ville, on pourrait douter. Sur. les 150 statues dénombrées dans la “grosse pomme”, 5 seulement représentent des femmes ayant existé, soit 3,3%. Jeanne d’Arc, Golda Meir, Gertrude Stein, Eleanor Roosevelt et Harriet Tubman sont les seules femmes à occuper le terrain. Ce décompte ne prend pas en considération “les figures symboliques qui ornent les fontaines ou les façades (…), essentiellement des coquilles vides d’un physique féminin idéalisé”. Comme la Statue de la Liberté. Trop peu pour le couple de sculpteurs qui a décidé de rétablir l’équilibre.

#StatuesforEquality

Ils ont lancé le 26 août “Statues for Equality”. Un projet artistique dont le premier volet réside dans la création de 10 statues de femmes en bronze. 10 silhouettes imposantes, plus grandes que nature occupent désormais la 6ème avenue, à quelques pas du Rockfeller Center. Des femmes illustres pour lutter contre le sexisme que constitue leur sous représentation. Les artistes ont choisi des icônes parmi lesquelles figurent l’animatrice et productrice de télévision Oprah Winfrey, les actrices Nicole Kidman, Cate Blanchett, la chanteuse Pink et l’anthropologue britannique Jane Goodall, seule non américaine célébrée.

Lire aussi : REBECCA SOLNIT FEMINISE LE METRO DE NEW-YORK

Les artistes souhaitent initier un mouvement d’ampleur à travers tous les Etats-Unis. “Notre objectif est qu’au cours des 5 prochaines années, une grande ville de chaque Etat érige la statue d’une femme influente”. A cette intention, un site recueille les suggestions des internautes pour choisir la prochaine série de femmes iconiques. L’initiative devrait s’étendre à l’Australie et au Royaume-Uni. “Nous espérons que le projet se développera avec une plus grande diversité de race, de classe, de compétences, d’orientation sexuelle et d’expression du genre” écrit le couple sur son site.

A Paris principalement des statues de Jeanne d’Arc

Selon Feminists of Paris qui organise des visites guidées féministes de la capitale, la ville lumière ne totaliserait pas plus d’une cinquantaine de statues féminines. Principalement des représentations de Jeanne d’Arc (10%). “Les femmes ayant marqué l’histoire de France ne semblent pas dignes d’intérêt. L’Hôtel de Ville est très représentatif de ce phénomène : les “Grands hommes” de l’histoire y sont figurés sur la façade” explique Julie, la co-fondatrice du site. Les femmes sont plutôt ornementales ! Toutefois on peut croiser Sarah Bernhardt, Edith Piaf, Georges Sand. Et Dalida “dont les seins n’ont plus la couleur initiale parce que trop touchés” ! Pour éviter de déprimer, on peut filer découvrir les femmes illustres du jardin du Luxembourg. Et se réjouir des journées du Matrimoine (c’est bientôt).

Lire aussi : “MATRIMOINE PARISIEN” : UNE CARTE INTERACTIVE DE LA CRÉATION FÉMININE

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.