FÉMINICIDE : AURÉLIE, 50 ANS, EST LA 102ème VICTIME

jaipiscinevecsimone_actu_feminicide_102_aurelie
©sydney-sims-unsplash

Une femme de 50 ans est morte sous les coups de son compagnon à Angers. Les faits remontent au mois de mars. C’est le 102 ème féminicide enregistré, alors que le Grenelle des violences conjugales s’est ouvert le 3 septembre.

Révélé par Le Courrier de l’ouest dans l’édition de ce jour, le féminicide remonte au mois de mars dernier. Répertorié sur la page Facebook féminicides par compagnons et ex, le 102ème féminicide a été découvert le 15 mars par les pompiers, alertés par le compagnon de la victime “inquiet de ne pas avoir eu de ses nouvelles depuis deux jours”. Le couple ne vivait pas sous le même toit.

La police angevine a ouvert une enquête et fait pratiquer une autopsie pour éclaircir les circonstances du décès. L’examen a révélé que la femme de 50 ans est décédée après avoir reçu des coups. Les investigations auprès du voisinage et des proches ont conduit les policiers à s’intéresser au compagnon d’Aurélie, qui avait lui-même prévenu les secours. Placé en garde à vous le 26 avril, l’homme de 46 ans était déjà connu de la justice pour des faits de violences conjugales.

Lire aussi : FÉMINICIDES : PLUS DE 50 000 FEMMES TUÉES DANS LE MONDE PAR UN PARTENAIRE INTIME

L’homme a reconnu les faits et a été écroué. Il a expliqué avoir frappé Aurélie au cours d’une dispute. Et aurait ensuite quitté les lieux la laissant inconsciente chez elle. Mis en examen pour meurtre par le parquet d’Angers, le quotidien précise que la qualification pourrait évoluer en violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.