MARINA TOMÉ DÉCLINE LES COULISSES DE LA CRÉATION ARTISTIQUE EN 4 EPISODES INTERACTIFS

Marina Tomé ©Nathalie Mazéas

La fermeture des lieux de culture n’empêche pas la création. C’est le credo de la comédienne, scénariste et metteuse en scène Marina Tomé qui propose de vivre une expérience interactive en collaboration avec la plateforme Talivera. Pour découvrir les coulisses d’un tournage, suivez le guide.

Bien que confinée, Marina Tomé met à profit cette période d’inactivité culturelle pour imaginer des formats inédits. Une création dont la genèse remonte à sa rencontre avec Lucie Lenglart qui organise des sorties culturelles dans les musées avec des guides, au théâtre, au concert. “Lucie a bien compris que pour bien vieillir il faut fréquenter l’art” explique Marina Tomé. Une population que la fondatrice de la plateforme Talivera chouchoute.

La culture pour bien vieillir

A l’époque, Lucie Lenglart cherche une conférencière pour introduire cette idée. Fabienne Servan Schreiber, productrice de films rencontrée dans un train lui souffle le nom de Marina. L’actrice s’acquitte si bien de cette tâche, que la conférence est actualisée en préambule de chaque nouvelle saison proposée par Talivera. Depuis le 1er confinement la plateforme propose des ecafés avec l’ambition de générer “l’interactivé que l’on n’a pas avec le digital” souligne Lucie Lenglart.

4 épisodes

A son offre manque le spectacle et Marina Tomé comble cette absence. L’actrice créative et fondatrice de la Commission AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans imagine un axe d’échanges adaptable au numérique. Son concept part d’une oeuvre à laquelle elle a participé en temps qu’actrice, scénariste ou metteuse en scène. L’artiste lance ce format avec un court métrage de Despina Athanassiadis « j’ai cru que tu partais sans moi ». Au programme 4 épisodes pour découvir les coulisses de la création. Du fameux casting que la comédienne fait vivre de l’intérieur suit la préparation du rôle. Puis le tournage et enfin la diffusion du court métrage en compagnie de la réalisatrice.

Les coulisses d’une création

Le projet donne à voir l’invisible, les doutes, l’arrière cuisine de la création. Ces épisodes seront vécus en toute interativité avec un public confidentiel (une jauge de30 personnes), afin de garantir la libre expression de chacun. “Dans le 1er épisode je vais leur donner une page du scénario qu’ils devront me demander de jouer d’une certaine façon. À chaque fois j’ai trouvé quelque chose à faire ensemble”. Cette passerelle avec le public est aussi l’objectif développé par les offres culturelles de Talivera. “Notre ADN c’est que les gens puissent réagir et discuter. Nous organisons toujours un temps de rencontre avec les acteurs” précise Lucie Lenglart.

L’interactivité

Cette initiative portée à 2 voix pourrait inciter les plus jeunes à se connecter. La fondatrice du site confirme que depuis le 1er confinement, un public élargi se connecte à la plateforme. “Notre promesse c’est découvrer, participer et soyez plus en conscience pour vivre l’envers du décor” glisse Lucie Lenglart. Pour les deux passionnées de culture, l’expérience donne à voir la partie cachée de la création. Marina Tomé souligne que de cette contrainte est née une énergie positive. “Qu’est ce qu’on fait avec ce moment là ? Il faut inventer, il faut saisir. Qu’est ce que cette contrainte me permet d’inventer que je n’aurais jamais fait autrement ?”.

1er épisode “Histoire de casting(s)” samedi 27 février à 20h, 12€ réserver

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.