L’ARMÉE SUISSE ENRAIE LA BAISSE DES RECRUES EN FOURNISSANT DES UNIFORMES À LEUR TAILLE AUX FEMMES

feminisation de l'armée suisse
illustration ©Pexels

Avec 0,9% seulement des effectifs, l’armée suisse est l’une des moins féminisée d’Europe. Un rapport présentée par la cheffe du Département fédéral de la défense, Viola Amherd préconise une politique de recrutement à destination des femmes. En commençant par leur fournir des uniformes et équipements à leur taille.

Depuis 1948 les femmes militaires s’adaptent tant bien que mal aux uniformes que l’armée leur fournit, mais cette époque est bientôt révolue. Selon le magazine suisse Femina un changement historique est en cours. Car au delà de la tenue règlementaire, c’est tout l’équipement qui va être revu dès le mois d’avril. L’histoire pourrait faire sourire s’il ne s’agissait que d’une question d’esthétique. Mais comme le souligne La Croix, cette opération “séduction” doit aussi palier la baisse des recrues masculines. Le pays ambitionne avec cette politique de passer le taux d’effectifs féminin de 0,9% à 10% à l’horizon 2030.

Le plan de féminisation de l’armée

Pour y parvenir, le rapport insiste sur la nécessité de communiquer sur les offres de formations ouvertes aux femmes dans l’armée*. Il insiste également sur un volet formation afin de sensibiliser aux questions de discrimination et la possibilité de gérer au mieux vie militaire et personnelle. “L’armée suisse doit devenir un employeur moderne et favorable à la famille(…) tant pour les hommes que pour les femmes” peut on lire. Une unité spécialisée pour les femmes doit être créer et “dotée des compétences et des pouvoirs de direction (…) ainsi que du personnel et du budget nécessaires”.

La très faible part des femmes au sein de l’armée suisse reflète les inégalités en terme d’emploi entre les femmes et les hommes. En 2019, les collectifs romands pour la grève féministe déploraient le taux élevé d’emplois à temps partiel. “il y a beaucoup de femmes qui arrêtent de travailler après le 1er enfant ou qui passent à des petits temps partiels (82,3% des femmes selon la RTS). Mais l’économie est aussi très rétrograde. Il n’y a pas des vrais temps partiels pour des cadres intermédiaires ou des cadres supérieurs. Ce sont des jobs alimentaires pour garder un petit pied dans le monde du travail”.

*L’armée suisse est toujours organisée comme une milice. Les hommes de nationalité suisse doivent obligatoirement effectuer 4 mois minimum de service militaire à “l’école des recrues” et répondre présent tous les ans aux stages d’entrainement. Les femmes, quant à elles peuvent l’effectuer sur la base du volontariat.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.