LA CANDIDATE DÉMOCRATE ELIZABETH WARREN RASSEMBLE A NEW-YORK

la sénatrice Elizabeth Warren
photo d’illustration Elisabeth Warren

Devant l’arche de Washington Square, Elizabeth Warren, la sénatrice du Massachusetts, 70 ans, a enthousiasmé les 20 000 personnes venues assister à son meeting. La ténacité de la candidate progressiste la place aujourd’hui devant Bernie Sanders pour l’investiture démocrate pour la présidentielle de 2020.

Elle pourrait incarner le nouveau visage du parti démocrate. L’ex professeure de droit de Harvard menace dans les sondages Bernie Sanders, sénateur indépendant du Vermont (78 ans) et Joe Biden (76 ans), l’ex Vice Président de Barack Obama. Devant les new-yorkais, Elizabeth Warren a martelé son projet rythmé par son mantra de campagne, “J’ai un plan”. Jugée moins à gauche que Bernie Sanders, elle refuse que son parti valide l’investiture d’un candidat “auquel on ne croit pas”. Une attaque dirigée contre Joe Biden, estimé dépassé comme l’écrit le New York Times, “Son langage révèle une mentalité particulière, celle d’un libéral d’un millésime particulier. Sur la question de la race, elle est paternaliste”.

“Un système cassé”

Elizabeth Warren a fustigé un “système cassé” que tout le monde a intérêt à pérenniser pour “s’enrichir sur le dos des familles qui travaillent”. Elle souhaite relancer une démocratie américaine qu’elle juge “corrompue”. “Nous devons reconnaitre que nos problèmes n’ont pas commencé avec Donald Trump, il les a aggravés (…) mais nous devons reconnaitre qu’un pays qui élit Donald Trump est déjà dans le pétrin”. L’ex Républicaine ambitionne un plan de grande envergure pour défendre les classes moyennes, contrer les lobbyistes et les fabricants d’armes. Elle a notamment estimé que les Etats-Unis pouvait fournir une assurance santé pour tous. Des mesures qu’elles financera par le prélèvement d’une taxe de 2% sur chaque dollar de revenu au delà de 50 millions de dollars.

LIRE AUSSI :

#SHEPERSISTED : LORSQU’UNE REPLIQUE MISOGYNE DEVIENT UN NOUVEAU SLOGAN FEMINISTE

2% de taxes au delà de 50 millions $

Cette version de l’ISF qui n’existe pas aux Etats-Unis permettrait également l’annulation de la quasi totalité de la dette abyssale des étudiants. Soit 1.500 milliards de dollars de dette supportés par 45 millions d’Américains, selon Capital. Son programme progressiste la place désormais dans la course, même s’il est trop tôt pour faire des pronostiques. La désignation du candidat démocrate n’interviendra pas avant début 2020. Toutefois, comme le souligne Libération, Elizabeth Warren a obtenu le soutien officiel du Working Families Party. Ce groupement de syndicats progressistes avait apporté son soutien à Bernie Sanders en 2016.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.