POUR FORBES SEULS LES HOMMES SONT INNOVANTS

photo illustration femme suprise en lisant Forbes

Dans le classement des 100 leaders innovants, seule une femme a trouvé grâce aux yeux du magazine américain. Le média qui a publié les photos de ces “winners” a été incapable de trouver une photo de l’entrepreneuse.

Sans trop de surprise, on retrouve sur le podium le patron d’Amazon, Jeff Bezos et Elon Musk, le fondatateur de Tesla aux deux premières places. La plupart des leaders masculins des GAFA s’engouffrent dans ce classement. Il faut dérouler la liste à la 75ème position pour lire le nom de Barbara Rentler, 61 ans, PDG de Ross Stores. Seulement le lire, car la femme d’affaire n’a pas eu droit à sa photo ! Un oubli ou une incapacité à trouver ce que Wikipédia a réussi à faire : publier une photographie de la business woman !

“Opportunité manquée”

L’article a déclenché la colère sur les réseaux sociaux qui ont pointé le sexisme du média américain. En lieu d’excuses, le rédacteur en chef de Forbes s’est fendu d’un article intitulé “Opportunité manquée : Réflexion sur le manque de femmes sur notre liste des leaders les plus innovants”. Après avoir justifié une méthodologie mise au point par des professeurs de l’INSEAD (on s’incline devant la business school si réputée), Randall Lane n’a rien trouvé à redire au classement. “Malgré toute notre méthodologie soigneusement calibrée, les femmes n’ont jamais eu beaucoup de chance ici”. (La chance est donc un critère de sélection …).

Voir cette publication sur Instagram

I am honored to be featured on the cover of @incmagazine’s female founders issue and to be the first visibly pregnant CEO on the cover of a business magazine. It is amazing to be featured on this list alongside incredible trailblazers and friends like @shanlynm @nicolegibbonsstyle @whitney @jennifer @jenniferyael @lepitts and more. Check out @youfoundchristine’s story on @the.wing’s growth over the past three years and our future plans, which include our first conference for members + non-members, The Wing’s #StrictlyBusiness, and how we’re developing new definitions of what Wing membership will be. I am humbled by what we all go through together collectively to change the ratio – and how when we gather and support one another, we go further, faster. 💛 photo by @hollyandres!

Une publication partagée par Audrey Gelman (@audreygelman) le

“Le monde change”

Forbes estime qu’il ne fait que répercuter un état de fait. “Cependant, nous avons également pris des mesures actives (…), notamment la création d’une liste spécifique des femmes les plus riches, qui s’est révélée presque aussi populaire que la liste globale des milliardaires elle-même”. Une audace folle ! Il y a quelques jours, le magazine Business Unc affichait fièrement à la une la fondatrice américaine de The Wing, Audrey Gelman, 32 ans et enceinte ! Une attitude qui contraste singulièrement avec le classement Forbes. Ici aussi, une liste était à la une, celle des 100 femmes inspirantes qui construisent l’Amérique. Avec un slogan : “Le monde change”. Quelqu’un peut-il en informer la rédaction de Forbes ?

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.