HUMAN RIGHTS WATCH INTERPELLE GOOGLE ET APPLE SUR L’APPLICATION QUI SURVEILLE LES SAOUDIENNES

jaipiscineavecsimone_actu_application_Absher_saoudiennes
Capture écran application Absher

Hébergée sur les plateformes des deux géants américains, Google et Apple, l’application Absher est vivement critiquée pour la surveillance qu’elle permet d’exercer sur les femmes en Arabie Saoudite. Un communiqué publié par l’ONG Human Rights Watch le 6 mai interpelle à nouveau les deux sociétés sur leur responsabilité.

Malgré l’autorisation accordée aux saoudiennes de conduire depuis le mois de juin 2018, la condition des femmes en Arabie Saoudite ne progresse guère. Elles n’ont toujours pas le droit de se déplacer dans le Royaume ou à l’étranger sans l’autorisation d’un tuteur (père, mari, frère, fils). Soumis à l’approbation d’un homme, les trajets des saoudiennes sont traçables depuis 2015 via une application lancée par le gouvernement saoudien. Les 11 millions d’utilisateurs de Absher (le prophète) peuvent se connecter et interagir avec les services publics du Royaume mais aussi spécifier quand et comment les “personnes à charge” (comprendre femmes et enfants) peuvent circuler. En enregistrant les numéros de passeports des femmes sous leur tutelle, les hommes sont avertis par SMS de leur localisation et de leurs déplacements. Une redoutable efficacité pour toute saoudienne qui souhaiterait s’enfuir.

LIRE AUSSI : POURQUOI LES SAOUDIENNES ONT OBTENU LE DROIT DE CONDUIRE

Absher outil d’asservissement

Cette application de contrôle est régulièrement dénoncée par l’ONG. Rothna Begum, chercheuse senior sur les droits des femmes à Human Rights Watch confirme que “L’application mobile Absher est un outil moderne au service d’un système obsolète et répressif de contrôle des femmes”. Et enjoint l’Arabie Saoudite de” mettre fin à son obligation humiliante et discriminatoire obligeant les femmes à obtenir la permission d’un tuteur pour voyager à l’étranger”. Human Rights Watch dénonce par ailleurs et régulièrement la complicité indirecte des plateformes d’hébergement de l’application. “Google et Apple devraient demander instamment au gouvernement saoudien de mettre fin au système de tutelle masculine, y compris aux restrictions de déplacements à l’étranger”. L’organisation rappelle les géants de l’internet à leur devoir en matière de respects des droits, surtout lorsque l’application émane d’une autorité gouvernementale. “Ils doivent également vérifier leurs conditions de service afin d’interdire les applications spécialement conçues pour violer les droits et ne ménager aucun effort pour atténuer les atteintes aux droits de l’homme avant de rendre ces applications disponibles”.

Google et Apple complices ?

En février, sous la pression américaine, Google a consenti à se pencher sur la question, c’est-à-dire examiner si l’application était conforme à ses règles. A ce jour, aucune des deux plateformes n’a retiré l’application de leur “store”. A l’époque, interrogé, Tim Cook, le patron d’Apple avait déclaré ne pas être au courant de cette application et avait promis “d’y jeter un oeil” ! A ce jour, l’application est toujours disponible au téléchargement. Sur Google Play Store, Absher a déjà été téléchargée plus d’un million de fois.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.