TRUMP NOMME LA CONSERVATRICE AMY CONEY BARRETT À LA COUR SUPRÊME

Amy Corey Barrett
Amy Corey Barrett

La mort de la juge progressiste Ruth Bader Gingsburg a ouvert la tenue d’un calendrier express pour la remplacer. Donald Trump a choisi la juge conservatrice de 48 ans Amy Coney Barrett. Un tempo très rapide pour que sa nomination intervienne avant l’élection présidentielle.

Depuis son investiture en janvier 2017, Donald Trump a nommé 2 juges à la Cour Suprême, la plus haute autorité judiciaire des Etats-Unis. Après les juges Neil Gorsuch et Brett Cavanaugh, Amy Coney Barrett est la 3ème juge choisie par le président américain. A moins de 40 jours de l’élection, la haute Cour sera alors constituée de 6 juges conservateurs et 3 juges progressistes. Tous nommés à vie. Même si cette nomination devra être confirmée par un vote au Sénat à majorité républicaine, rien ne semble pouvoir contrecarrer cette décision.

Les membres de la Cour suprême prennent rarement leur retraite et ne meurent jamais.

Thomas Jefferson, Président des États-Unis, 1801‑1809

Une vision “originaliste de la Constitution”

Mère de 7 enfants, cette fervente catholique anti-avortement pourrait mobiliser les électeurs conservateurs religieux. C’est avec leur voix que Donald Trump avait appuyé sa victoire en 2016. Majoritairement blanche et peu instruite, le socle électoral du président américain est sourd aux attaques qui visent le président. La juge Corey Barrett traditionnaliste a une lecture “originaliste” de la Constitution américaine. Elle défend “l’idée de retrouver l’intention originelle des rédacteurs ou de ceux qui ont adopté le texte constitutionnel”. Le site juspoliticum explique dans un long article que cette analyse limite toute vélléité du “pouvoir créateur du juge“.

Son appartenance à une communauté religieuse

Et s’en tenir à cette vision restrictive de dire le droit favorise les positions conservatrices. Notamment concernant le droit à l’avortement et le port d’arme. Cerise sur le gâteau, la juge Amy Coney Barrett appartient à une communauté chrétienne “charismatique” “People of Praise”. Selon ses préceptes, la “vie communautaire est fondée sur une promesse de vie d’amour et de service envers les autres membres de la communauté.”. Selon le Huffington Post américain, “les femmes mariées ont pour “chef” leur mari et les femmes célibataires sont guidées par d’autres femmes leaders (…)”.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.