NOUVELLE ZÉLANDE : JACINDA ARDEN PRONE LA SEMAINE DE 4 JOURS POUR RELANCER LE TOURISME

Capture Facebook Jacinda Arden
Capture Facebook Jacinda Arden

Alors que Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef appelait à “travailler plus” après le confinement, à l’autre bout du globe, la Nouvelle Zélande sous l’impulsion de la première Ministre Jacinda Arden fait une autre analyse. Elle propose de passer à la semaine de 4 jours pour redresser l’économie. Et si le monde d’après c’était elle ?

La Nouvelle Zélande est régulièrement citée en exemple depuis le début de la crise sanitaire. La première Ministre opère un sans faute grâce à son leadership inspirant salué depuis sa gestion des attentats de Christchurch en mars 2019. Depuis, la leader du parti travailliste ne cesse de se démarquer. Le 20 mai en visite à Rotorua, l’un des sites emblématiques du pays connu pour ses geysers, Jacinda Arden a suggéré aux entreprises d’adopter une semaine de 4 jours afin de stimuler le tourisme et de mieux répondre à l’équilibre vie professionnelle, vie privée des salariés.

Favoriser les déplacements intérieurs

Dans un facebook live, la leader politique explique que les néo zélandais vont voyager au sein de leur pays, en raison de la fermeture des frontières. La réduction du temps de travail favoriserait ce tourisme intérieur, grâce à des week ends prolongés maintenant que la libre circulation est de retour. “Nous avons beaucoup appris sur Covid et sur la flexibilité des personnes travaillant à domicile, ainsi que sur la productivité qui en découle” a renchéri la première Ministre. Derrière cette justification, apparait en filigrane la volonté de faire perdurer les bénéfices du télétravail, en réduisant la pollution aux heures de pointe. La semaine de 4 jours aurait aussi un effet positif sur la santé mentale des salariés.

Un effet positif sur la santé mentale

Jacinda Arden prend en compte un aspect dont peu de gouvernement s’inquiète aujourd’hui. “Je sais que les gens commencent peut-être à ressentir les pressions de l’auto-isolement, et je sais que beaucoup se sentiront seuls ou se débattront avec l’incertitude de la situation. Je tiens à vous faire savoir que vous n’êtes pas seul et qu’il existe un soutien. Cette semaine, nous avons lancé une nouvelle initiative en matière de santé mentale intitulée “Getting through together” a précisé la première Ministre sur sa page Facebook. Cette communication va de pair avec la levée progressive du confinement qui a été mis en place dès l’apparition des premiers cas. Sauver le tourisme est devenu un impératif économique dans un pays qui a jugulé la crise sanitaire. La Nouvelle Zélande comptabilise 21 morts dans un pays de 5 millions d’habitants.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.