“LIDERESAS” : DES FEMMES DE PLUS DE 65 ANS REMPLACENT LES HOMMES SUR DES PHOTOS ICONIQUES

Capture site Photographic Museum of Humanity Les Beatles d'Ana Amado
Capture site Photographic Museum of Humanity Les Beatles d’Ana Amado

“Lideresas” Leaders au féminin pluriel est le titre de l’exposition photographique réalisée par la photographe architecte Ana Amado. Une place de Grenade en Espagne accueille cette version féminine de photos emblématique pour lutter contre l’agîsme.

La rencontre entre le dalaï-lama et le pape Jean-Paul II en 1982, le baiser sur les lèvres entre les dirigeants communistes Brejnev et Honecker en 1979, Steve Jobs présentant le premier iPhone ou les Beatles traversant Abbey Road sont au nombre des clichés emblématiques revisités par Ana Amado. Pour lutter contre les inégalités femme homme qui s’amplifient avec la vieillesse, la photographe a souhaité corriger cette invisibilité. “Ce déséquilibre devient encore plus évident chez les femmes âgées, en particulier celles de plus de 60 ans, les grandes absentes aux postes de commandement” souligne la photographe sur le site Photographic Museum of Humanity.

"Alberta Einstein" by Ana Amado
“Alberta Einstein” ©Ana Amado

Les femmes de Villaverde

En détournant une série de photos connus de tous, Ana Amado rappelle que l’agîsme, (la discrimination en raison de l’âge) frappe particulièrement les femmes. “Bien qu’elles continuent à jouer un rôle essentiel en tant que soutien aux familles, en prenant soin de leurs petits-enfants, de leur mari et d’autres personnes âgées, elles sont toutefois invisibles pour la société”. Pour monter son projet, la photographe s’est appuyée sur les femmes “Las Lideresas de Villaverde” (femmes leader de Villaverde), un groupe de femmes âgées d’un quartier ouvrier de Madrid, qui développent ensemble des activités pour mettre en visibilité les femmes de leur génération.

the Kiss Brejnev Honecker ©Ana Amado
the Kiss Brejnev Honecker ©Ana Amado

Féminiser la représentation du pouvoir

Ana Amado a systématiquement remplacé les hommes de pouvoir sur les photos originales. Politique, science, arts, religion …  L’architecte réécrit l’histoire dans une version féministe. Le joueur d’échec Gary Kasparov face à l’ordinateur deep blue devient Galya, Back Obama et son staff de sécurité dans la “situation room”en 2011 lors de la capture de Ben Laden sont remplacés par des femmes, le portrait d’Einstein prend les trait d’ “Alberta”, “The mother of science”. Avec la complicité des “Lideresas de Villaverde”, soutenues par la municipalité de Madrid, l’exposition met en lumière une génération de femmes particulièrement exclues de la société espagnole. “L’inégalité entre les sexes est un phénomène mondial, mais les années du régime franquiste en Espagne, celles vécues par cette génération de femmes, ont eu des conséquences néfastes, elles leur ont coûté l’accès à l’éducation dans une société empreinte de valeurs très traditionnelles et machistes” commente Ana Amado à El Païs.

The Socialist Fraternal Kiss between Lyudmila Brezhnev and Erica Honecker, 1979.
The Socialist Fraternal Kiss between Lyudmila Brezhnev and Erica Honecker, 1979. ©Ana Amado

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.