fbpx

LES FEMMES PLUS HEUREUSES QUE LES HOMMES APRÈS UN DIVORCE

jaipiscineavecsimone_le_grand_bain_divorce_femmes_heureuses

Une étude révèle qu’après le divorce les femmes sont heureuses et ne souhaitent pas s’engager dans une nouvelle relation. A la différence des hommes qui vivent moins bien cette période. Une remise à plat des clichés qui véhiculent encore l’image d’une femme victimisée par la séparation.

Une étude réalisée pour le magazine Style (The Times) auprès de 1060 femmes et hommes divorcés indique que les femmes s’en sortent mieux et plus fortes. Contrairement aux idées reçues les femmes se déclarent ravies de leur nouveau célibat et entendent en profiter. 53% des femmes s’estiment “beaucoup plus heureuse” après le divorce contre 32% des hommes. Les personnes interrogées ont en moyenne 55 ans et ne croient plus beaucoup à l’institution du mariage. Agés de 18 à 87 ans les divorcés ont répondu à 30 questions personnelles sur leur vie et les raisons de leur séparation.

Un vocabulaire positif

86% d’entre eux estiment qu’il n’y a aucune raison d’avoir honte d’être divorcé. Mieux la plupart considère que cette période est un renouveau. “Après le divorce, j’étais libre d’être à nouveau moi. Je suis devenu la meilleure version de moi-même” dit l’un d’eux. Mais ce sont les femmes qui utilisent le vocabulaire le plus positif pour parler de leur divorce. “contente, fête, excitation” alors que les hommes exprimaient “échec” et “déception”. Toutefois (90%) conviennent que rester dans un mariage malheureux peut être encore plus destructeur. “Soulagement”, “nouveau départ” et “liberté” sont les mots les plus associés au divorce.

Une période décomplexée

Cette décomplexion féminine par rapport au divorce s’exprime notamment par rapport aux enfants. “Je suis convaincu qu’il est préférable pour les enfants d’avoir des parents qui divorcent plutôt que de rester ensemble(…)” cite l’étude. Même si cette période reste difficile à vivre. Ce fut une période difficile et ce n’est pas encore fini. Mes fils ont été affectés et parce qu’ils n’ont pratiquement plus de lien avec leur père. j’ai du recoller les morceaux”. Les femmes prennent plus de temps que les hommes pour envisager une séparation lorsqu’il y a des enfants et que le mariage dure depuis longtemps. Ainsi 12% ont mis trois ans ou plus avant de prendre cette décision.

Une nouvelle vie affective

61% des femmes divorcées souhaitent rester célibataires contre 47% des hommes. Paradoxalement ils sont 17% à conserver des sentiments amoureux à l’égard de leur ex (contre 7% des femmes) mais s’engagent plus rapidement dans une nouvelle relation. Peu intrépide, un quart des personnes interrogées rencontre leur nouveau partenaire au bureau, à la sortie de l’école. Et beaucoup se connaissait déjà avant. Toutefois plus les femmes sont divorcées depuis longtemps sont deux fois plus nombreuses que les hommes à dire qu’elle ne cherche pas de nouvelles relations. (45% contre 21%).

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.