LE JEU DE LA DAME : LA MINI SÉRIE QUI MET LES FEMMES AU CENTRE DE L’ÉCHIQUIER

Le jeu de la dame
extrait trailer “Le jeune de la dame” ©Netflix

Dernière née chez Netflix, la mini série de 7 épisodes “Le jeu de la dame” déroule au coeur de la guerre froide, la vie d’ Elisabeth Harmon jeune prodige des échecs.

Suite au décès de sa mère dans un accident de voiture, la jeune Beth, rescapée, est emmenée par les services sociaux dans un orphelinat pour filles. Dans le Kentucky des années 50, l’ambiance stricte de l’institution ne respire pas la liberté et la joie. La jeune fille se fait une amie, Jolene, et s’ennuie passablement durant les cours. Un jour elle découvre dans le sous-sol de l’école, le concierge face à un échiquier. Elle n’a jamais rien vu de tel, elle est subjuguée. En le regardant joué, elle capte les règles et très vite lui demande de l’initier.

Ses capacités sont tellement impressionnantes, qu’il fera venir le responsable du club d’échecs local. Elisabeth finira par jouer en simultané, contre tous les membres du club, composé exclusivement d’hommes. Elle gagne contre tous. Mais L’institution mettra fin à sa passion car Beth tente de voler des tranquillisants qui lui permettent lors de ses hallucinations de visualiser l’échiquier au plafond du dortoir.

Une dame dans un univers masculin

Jeune adolescente, Elisabeth sera adoptée par un couple, sans enfant. Rapidement le père disparaît laissant les deux femmes face à face. Beth reprend sa passion où elle l’a laissée et commence à participer aux tournois d’échecs, de sa région. Elle gagne, alors qu’elle n’a jamais été classée, accumulant les victoires contre ses homologues masculins.

Très vite son prodige éblouit le monde très fermé de l’échiquier. Une nouvelle vie commence aux côtés de sa mère adoptive qui devient son manager. Les compétions s’enchaînent, jusqu’au sommet. Le sommet, bien entendu, ce sont les soviétiques. En pleine guerre froide, ils sont la nation à battre. Elisabeth arrivera-t-elle à gagner sur leur territoire?

Echecs et addictions

Les échecs, ce n’est pas un sujet qui vous tente? A priori, moi non plus. Mais ici, dès la première minute le jeu des acteurs nous happe. l’intensité et la tension présentes sans relâche. Que dire de la mise en scène ultra léchée et des décors bluffant ? Tout est fait pour vous emporter dans cet univers peu médiatisé.

C’est la première fois, qu’autant de parties sont présentes à l’écran. Sur les sept épisodes pas moins de 300 parties sont filmées. Un tour de force pour les acteurs qui ont du apprendre le vocabulaire, la gestuelle et le language corporel, spécifiques à cette discipline. La série s’offre pour l’occasion, les services du champion Garry Kasparov et de l’entraineur international Bruce Pandolfini, en tant que consultants.

Le jeu d’Anya Taylor Joy

La jeune Anya Taylor Joy qui joue Elisabeth Harmon est éblouissante à chaque instant. Son jeu nous fait entrer dans la complexité de la personnalité du personnage, à la fois brillante avec l’échiquier et perdue dans sa relation aux autres et à elle-même. Se réfugiant dans l’alcool et les drogues. C’est l’occasion pour la production de revenir sur la place des femmes dans la société américaine des années 50 et 60, les préjugés ambiants, la limitation de leurs champ d’activité, exceptionnellement interprétée par Anya Taylor Joy dont le regard fascine et Marielle Heller la mère adoptive, elle aussi au prise avec l’alcool.

Cette mini-série, mettant en scène une femme comme héroïne n’est pas chose nouvelle pour le géant du streaming, après Unortodox et Unbelievable, Le jeu de la dame, continue à surfer sur la vague des femmes courageuses et puissantes.

Ce film est l’adaptation d’un livre écrit Walter Tevis en 1983. L’auteur lui-même joueur averti et alcoolique regrettait que la discipline ne soit pas plus ouverte aux femmes. Il décède à peine un an plus tard et ne verra jamais l’exploit des sœurs Polgar, dont la plus jeune Judit, surnommée la reine des échecs et plus grande joueuse de tous les temps, reste la seule femme à avoir battu Kasparov.

Sophie Lizoulet à suivre sur son compte Instagram

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.