FEMMES DES TERRITOIRES : LE RESEAU DES ENTREPRENEURES EN REGION

jaipiscineavecsimone_actu_femmes_des_territoires

La plateforme lancée le 19 novembre par l’association Femmes de Bretagne et la Fondation Entreprendre ambitionne de révéler la fibre entrepreneuriale des femmes sur tout le territoire.

“Etre dans la ruralité, là où il n’y personne”. Elena Maneru, co-présidente de l’association rappelle la philosophie de “Femmes de Bretagne”. Le réseau de proximité régionale lancé il y a 5 ans par Marie Eloy pour favoriser l’entrepreneuriat des femmes a connu un engouement rapide. 500 évènements pilotés par 76 coordonnatrices bénévoles ont révélé l’extraordinaire ressource du territoire breton. Victime de son succès, la plateforme collaborative d’entraide ne cesse de bugger. Peu importe, les rencontres ne cessent de croitre, la synergie de l’entraide se met en place.

Favoriser l’entrepreneuriat féminin

“Notre rêve était que l’entraide des femmes puissent rayonner au delà de la région” explique la fondatrice de l’association. L’entraide, le partage des compétences et les échanges entre les entrepreneuses ne peuvent se développer sans une plateforme numérique fiable. Pour concrétiser cette ambition, Marie Eloy et la directrice générale, Céline André soumettent leur idée lors d’un appel à projet de la Fondation Entreprendre. Sa présidente Blandine Mulliez pointait déjà ce sujet. “Une étude commandée à Opinion Ways en 2016 identifiait les obstacles rencontrés par les femmes pour entreprendre. La peur de l’isolement, de l’endettement et la conciliation vie privée, vie professionnelle”.

La naissance de Femmes des Territoires

Leur convergence de vue soutenue par le financement d’Axa donne naissance à la plateforme nationale “Femmes des Territoires”. Un réseau digital et physique qui offre à toutes les femmes porteures de projets, salariées ou entrepreneures la possibilité de s’intégrer directement dans une communauté régionale puis locale. “Les membres échangent aussi par communauté thématique, selon les affinités et compétences” détaille Céline André. Le partage d’expériences est la clé de voute du réseau. Les rencontres permettent aussi de démystifier les représentations du chef d’entreprise ajoute la directrice générale.

75 000 membres d’ici 5 ans

Les liens créés sur la plateforme facilitent le réseautage souvent appréhendé par les femmes. Chacune pouvant s’identifier facilement aux autres, les rôles models deviennent accessibles dans une “ambiance bienveillante et solidaire” souligne Marie Eloy. Ce dont témoigne Léonie Place, fondatrice de scribeuse.com. “J’ai pris confiance avec le support de la plateforme, car le réseau peut faire peur au début”. L’objectif du nouveau réseau est de fédérer 75 000 membres d’ici 5 ans sous l’égide de 700 coordinatrices. Et d’organiser 4000 rencontres par an dans 400 villes. Catherine Chazal, directrice RSE et mécénat chez AXA souhaite “qu’il n’y ait plus de sujet sur les femmes entrepreneures car de fait nous sommes toutes entrepreneures de notre vie depuis la naissance“.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.