ENVIE DE CHOISIR LES NOMS DE FEMMES QUI BAPTISERONT LES FUTURES STATIONS DE MÉTRO ?

féminisation des futures stations de métro
capture plateforme “des femmes à suivre”

C’est l’initiative proposée sur la plateforme de consultation www.desfemmesasuivre.com pour sortir de l’ombre les femmes inspirantes. Une idée participative portée par La marque Un Jour Ailleurs qui souhaite féminiser le nom des stations de métro.

La révolutionnaire Olympe de Gouges, les écrivaines Simone de Beauvoir et Colette, Anne Franck mais aussi la chanteuse Edith Piaf ou la navigatrice Florence Arthaud pourraient figurer au nombre des noms féminins retenus pour nommer les futures stations du métro parisien. Dans le cadre du Grand Paris, 60 nouvelles d’entre elles verront le jour d’ici 2024. La marque de prêt-à-porter Un jour ailleurs promeut cette campagne de rééquilibrage.

Le constat est sans appel. Seuls 5 stations portent un nom de femme, soit 1,6% du réseau énonce le site qui appelle à un référendum public sur sa plateforme. Louise-Michel, Amélie-Lagache, Simone-Veil, Marie-Curie et Marguerite-Boucicaut sont les seules femmes mis à l’honneur. “Des femmes à suivre” est le mantra de la marque qui “invite à l’action” selon l’agence Josiane qui a piloté la campagne.

Sur le site l’internaute peut choisir l’une des 6 femmes précitées ou plus directement piocher dans les noms d’une liste déroulante. “Parfois méconnues, nombre d’entre elles ont pourtant oeuvré pour la société”. Classées selon leur domaine d’expertise, on trouve aussi bien l’exploratrice Alexandra David Neel que l’artiste Frida Khalo ou la gymnaste Nadia Comaneci. Mais on peut aussi proposer le nom d’une femme qui nous inspire personnellement.

Lire aussi : Rebecca Solnit féminise le métro de New-York

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.