EMMA THOMPSON REFUSE DE TRAVAILLER AVEC JOHN LASSETER ACCUSÉ DE HARCÈLEMENT SEXUEL

jaipiscineavecsimone_société_Emma_Thompson
©Garry Knight – creative commons

Dans une lettre adressée au studio “Skydance” et publiée le 26 février par le Los Angeles Times, l’actrice britannique Emma Thompson annonce son retrait du film d’animation “Luck” après l’embauche de John Lasseter, l’ex patron de Pixar.

L’annonce de l’embauche de John Lasseter par le studio Skydance quelques mois seulement après son éviction de Pixar pour cause de harcèlement sexuel a fait réagir Emma Thompson. L’actrice de 59 ans engagée pour doubler la voix d’un personnage du film d’animation “Luck” a interrompu sa collaboration à la suite de cette nomination. Dans une lettre, elle interroge David Ellison, le patron de Skydance qui justifie son choix en expliquant que Lasseter at signé un contrat l’obligeant à se comporter de façon professionnelle ! Par ailleurs le Los Angeles Times qui dévoile la lettre, souligne que Mireille Soria, la Présidente de Paramount Animation (liée à Skydance) a de son coté, informé les femmes de l’entreprise qu’elles pouvaient refuser de travailler avec John Lasseter.

” Cela me paraît étrange que vous et votre firme ayez pu envisager d’embaucher quelqu’un au comportement aussi répréhensible que M. Lasseter, étant donné le climat actuel, alors que les gens qui ont votre genre de pouvoir devraient plutôt montrer l’exemple” s’insurge Emma Thompson qui liste une série de questions.

On a beaucoup parlé de donner une ‘seconde chance’ à John Lasseter. Sauf qu’il doit recevoir des millions de dollars pour obtenir cette seconde chance. Combien seront payés les employés de Skydance pour lui DONNER cette seconde chance ?

Si John Lasseter avait lancé sa propre compagnie, tous les employés auraient eu l’opportunité de choisir ou non de la lui offrir. Mais ceux de Skydance qui ne voudront pas travailler avec lui ne l’auront pas : soit ils restent et se sentent mal, soit ils perdent leur travail. Alors que ce serait plutôt à John Lasseter de perdre SON travail si les employés ne veulent pas lui offrir de seconde chance ?

“il est très peu probable que les choses changent à un rythme aussi rapide que celui requis pour protéger la génération de ma fille”

Déplorant de devoir se retirer, l’actrice aux deux Oscars estime cependant qu’elle ne peut que faire ce qui lui parait juste en ces temps difficiles de transition et de prise de conscience collective, avant de conclure sur ces mots : Je suis bien consciente que les siècles pendant lesquels les hommes ont pu disposer du corps des femmes, avec ou sans leur consentement, ne vont pas disparaitre du jour au lendemain. Ni dans un an. Mais je suis aussi consciente que si les personnes qui se sont exprimées sur ce sujet -comme moi- ne prennent pas position sur des cas concrets, il est très peu probable que les choses changent à un rythme aussi rapide que celui requis pour protéger la génération de ma fille.

Emma Thompson est une actrice engagée. Lors de la sortie du film “My Lady” en 2018, la comédienne déclarait à Madame Figaro qu’elle se définissait comme une militante. Il faut en finir avec le système actuel qui est indiscutablement patriarcal.(…)Être une femme, ce n’est pas être un homme en jupons. Il faut penser de nouvelles histoires, de nouveaux modèles. On applaudit !

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.