“CHERS COUSINS FRANÇAIS” LA LETTRE QUI RACONTE LE QUOTIDIEN DE L’ITALIE EN QUARANTAINE

jaipiscineavecsimone_actu_Cristina Comencini_coronavirus_Italie
Cristina Comencini

La romancière italienne Cristina Comencini publie une lettre ouverte dans Libération largement relayée par les réseaux sociaux. Elle raconte comment la vie de chacun se réécrit au quotidien, au sein des familles qui se redécouvrent pour le meilleur ou pas. Comment “résisteron-ils à l’enfermement dans leur maison” s’interroge-t-elle “après une convivance forcée et ininterrompue d’un mois entier.”

L’écrivaine qui publie mercredi son nouveau roman “Quatre amours” décrit le quotidien d’une population qui a appris à faire “un écart lorsqu’on croise un autre passant”.

“Jamais Internet n’a été aussi important. Les tchats en ligne entre amies, sœurs, membres de la famille, sont très fréquentés. Dans les jours qui ont précédé la fermeture de tout, on s’échangeait des milliers de gifs et d’images amusantes sur le virus, des vidéos désopilantes tirées de vieux films. A présent l’atmosphère est plus lourde, nous restons dans le silence – avec l’ordre intimé par le gouvernement : ne bougez pas ! Ça a l’air facile. Dans l’un des posts drôles qui circulent, on lit : «Ça n’arrive pas tous les jours de sauver l’Italie en restant en pyjama.» On rit – mais jaune.

“Une épreuve de vérité”

Christina Comencini parle d’un moment de vérité, celui où les couples se retrouvent confrontés à eux mêmes. “Nous avons en face de nous la vie que nous nous sommes choisie, ou que le sort nous a donnée, notre «foyer» – non celui de la maladie mais celui que nous avons construit au cours des années. Je nommerais cela une épreuve de vérité”. Mais un temps propice pour prendre conscience du cadeau de la présence d’un être. “Il arrive aussi qu’une amie te dise : «Peut-être demain on peut faire une promenade ensemble, en se tenant à distance, qu’est-ce que tu en penses ?» Et l’idée te fait venir un frisson de plaisir interdit”.

A lire intégralement sur le site de Libération

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.