AVEC SON GUIDE SUR LA MASTURBATION FÉMININE JULIA PIETRI VEUT METTRE FIN A UN TABOU

jaipiscineavecsimone_société_masturbation_féminine_Julia_Pietri_livre
Capture compte Instagram Gang du Clito

Elle est la créatrice de campagnes de street art engagées. Avec “Merci Simone” elle a affiché sur les murs des villes le portrait de Simone Veil. Aujourd’hui elle auto-édite via la plateforme Ulule “le petit guide de la masturbation féminine”. Un livre militant qui réhabilite le plaisir sans culpabilité des femmes et ambitionne de mettre fin à “l’analphabétisme sexuel”.

Le constat est effarant. Selon le Haut Conseil à l’égalité 25% des filles de moins de 15 ans ignorent qu’elles ont un clitoris, et 83 % ignorent sa fonction érogène. Sur le compte Instagram “It’s not a bretzel” Julia Pietri ne cesse de marteler ces chiffres. Hallucinant en 2019 ! Mais c’est bien cette méconnaissance que l’autrice a décidé de combattre. “Je me suis rendu compte qu’il y avait peu d’infos et qu’elles étaient récentes. J’ai eu un choc en apprenant que le clitoris avait été redécouvert en 1998 par une universitaire australienne Helen O’Connell”. Avant ça ? On ignore ce petit organe érectile qui mesure entre 8 et 12 cm et possède plus de 8000 terminaisons nerveuses sauf pour le mutiler ! “Avec l’excision, les hommes asservissent les femmes depuis l’époque des Pharaons”.

“J’ai constaté l’analphabétisme sexuel”

Pour documenter le livre, Julia Pietri lance une vaste enquête pour recueillir des témoignages sur le compte Instagram “Gang du clito”. C’est un déferlement. “J’ai reçu plus de 6000 réponses en un mois ! Et j’ai constaté l’analphabétisme sur le sujet”. La trentenaire estime que si l’on demandait aux femmes de dessiner un clitoris 80% en seraient incapables. Et pour cause ! Les ouvrages scolaires ne sont pas à l’oeuvre sur le sujet (à l’exception des éditions Magnard). La majorité d’entre eux n’en parlent pas ou représentent le clitoris comme un bouton … “rose”. “Notre génération parle d’exploration de la planète Mars, de nanotechnologies mais ignore tout de cet organe féminin”. La militante explique ce silence par la fonction “plaisir” du clitoris qui ne renvoie pas les femmes à leur fertilité et les mettent ainsi à égalité de jouissance avec les hommes. “Cela retire l’idée que les pulsion sexuelles sont propres aux hommes. Nous avons les mêmes fonctions sexuelles et c’est important que les nouvelles générations le sachent”.

It’s not a bretzel !

Le sexe est politique. On s’en est servi pour asservir les femmes pendant des siècles et maintenant il faut s’en servir comme un outil d’émancipation

“L’éditeur ne voulait pas écrire le mot masturbation sur la couverture”

Si l’initiative est plébiscitée sur les réseaux sociaux, les éditeurs sont beaucoup plus frileux. “C’est un sujet compliqué. le 1er ne voulait pas de couleur, le 2ème ne voulait pas écrire masturbation sur le titre, trop de consonnes dans le mot…” Comprenne qui pourra ! Lassée, Julia Pietri décide de se lancer dans une auto-édition collector sur la plateforme de financement participatif Ulule. Le résultat est spectaculaire. A 17 jours de la fin de sa campagne 1789 livres ont été pré vendus. “Je vais enfin pouvoir écrire en dore et en gros masturbation sur la couverture” se réjouis l’autrice. Conçu comme un vrai guide mais “sans règles d’or”, ni injonctions, le livre se partage entre témoignages, illustrations pour guider la lectrice, lui permettre de déculpabiliser et lâcher prise dans sa recherche du plaisir. “La sexualité s’apprend et c’est aussi un livre qui concerne les hommes, il y a un chapitre sur les couples” .

It’s not a bretzel !

Afin de sortir le clitoris de la sphère privé, la fondatrice de “Merci Simone” reprend le format d’une campagne de street art avec un kit téléchargeable. Des affiches aux légendes énigmatiques fleurissent sur les murs. “It’s not a bretzel” en est le slogan extrait d’une réflexion d’un homme au vue des illustrations de muses dessinées avec un clitoris en guise de couronne ! “C’est le même principe que pour ‘Merci Simone’, démocratiser au maximum et avoir un message populaire et positif”. La médiatisation se poursuit. La veille du 8 mars, une tribune co signée avec les Ateliers du féminisme et le Gams dans le Monde “Nous devons lutter contre l’analphabétisme sexuel” interroge sur les répercussions sociétales de l’absence de représentation exacte du clitoris dans les manuels scolaires, une pétition prolonge la question sur le terrain politique et interpelle les ministres de l’Education Jean Michel Blanquer et la Secrétaire d’Etat à l’égalité femme-homme Marlène Schiappa. Maintenant vous savez dessiné un clitoris !

Si vous voulez pré commander le livre sur Ulule c’est là ! Il reste 17 jours de campagne.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.