UNE FEMME A LA TÊTE DE LA COMMISSION EUROPÉENNE ?

Capture compte Instagram Margrethe Vestager
Capture compte Instagram Margrethe Vestager

Parmi les trois candidats en lice à la succession de Jean Claude Juncker, la Danoise Margrethe Vestager, 51 ans, Commissaire européenne chargée de la concurrence, à la tête de 900 fonctionnaires, pourrait tirer son épingle du jeu.

Avec l”Allemand Manfred Weber et le Néerlandais Frans Timmermans, la Danoise Margrethe Vestager fait partie des leaders des trois principaux partis qui composent le Parlement Européen, élu le 26 mai. Ils peuvent tous, à ce titre prétendre à la Présidence de la Commission, l’instance exécutive de Bruxelles. La Commissaire à la concurrence n’est pas une anonyme parmi les hauts fonctionnaires européens. Elle s’est forgée une réputation de “Dame de fer” en infligeant de lourdes sanctions financières aux multinationales accusées de pratiques déloyales. Apple en fait les frais. La firme américaine écope de 13 millions d’euros pour son entente avec l’Irlande lui permettant de ne payer que 2% d’impôts. En 2017, Margrethe Vestager condamne Google à verser 2,4 milliards de dollars pour abus de position dominante.

Cela peut paraître étrange, mais ça m’a toujours servi de ne pas trop me projeter en avant. Ma philosophie est d’essayer de faire mon métier le mieux possible. Et dans ce cas-là, le métier suivant arrive tout naturellement. Par conséquent, il faut donner le meilleur de soi-même, et probablement ou espérons-le, je serai à nouveau là lors de la prochaine Commission.

Margrethe Vestager à propos de son avenir à la tête de la Commission Européenne à l’AFP cité par la RTBF

“L’expérience et la crédibilité”

Celle que Donald Trump a surnommé “la tax lady” possède, selon Emmanuel Macron, “l’expérience et la crédibilité” nécessaire pour diriger la Commission. La Danoise a affiché ses ambitions dans un entretien à l’AFP. “Il est grand temps d’avoir une femme à la tête de la Commission européenne”. Depuis sa création en 1958, la Commission Européenne a toujours été dirigée par des hommes. Margrethe Vestager rappelle son attachement à la parité dans un tweet rédigé le 22 mai. “Nous voulons un leadership européen à l’image de l’Europe. Toute l’Europe. Les femmes aussi. Les femmes et les hommes devraient être représentés de manière égale dans le leadership européen”.

Margrethe Vestager, une femme inspirante

Inspiratrice du personnage de la Première ministre dans la série danoise à succès “Borgen”, elle incarne la détermination d’une Institution réputée froide et éloignée des citoyens. Fille de pasteurs luthériens et diplômée d’économie, elle démarre sa carrière politique très tôt en devenant Ministre de l’Education à tout juste 29 ans. Cheffe du parti social libéral (centre gauche) jusqu’en 2011, cette francophile (qui possède une maison sur l’île d’Oléron) occupera le poste de Ministre de l’Economie et de l’Intérieur avant d’accéder à sa fonction européenne actuelle.

L’envie de continuer à apprendre

Avec talent, elle a développé son autorité face aux Etats et aux géants économiques les plus puissants de la planète. Sans jamais emprunter les codes du pouvoir masculin, elle incarne avec humanité ses fonctions. Le Parisien souligne avec étonnement son approche directe lors d’un entretien. “Sans dircom, sans bras droit, sans conseillers en tous genres, alors qu’en France le moindre secrétaire d’Etat se présente flanqué de deux cerbères. Encore plus rare, la Danoise ne formule aucune demande de relecture”.  La mère de 3 adolescentes garde la tête froide et l’envie de continuer à apprendre. Pour la prochaine décennie, ce sera le dessin. En attendant, elle tricote de petits éléphants qu’elle poste sur son compte Instagram.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.