BARACK OBAMA TACLE LES RAPPEURS ET LA MASCULINITÉ TOXIQUE

Barack_Obama ©Gage Skidmore
Barack_Obama ©Gage Skidmore

Invité lors d’un meeting en Californie, l’ex Président américain Barack Obama s’est présenté comme “le mari de Michelle” puis s’est adressé aux hommes et tout particulièrement aux rappeurs. A écouter en boucle !

Barack Obama a pris la parole à l’occasion du 5ème anniversaire de “My Brother Keeper Alliance”, un programme porté par sa fondation et destiné à soutenir les jeunes noirs américains. “Pour ceux qui ne me connaissent pas je suis le mari de Michelle, Barack”, une présentation féministe, reprenant à son compte une punchline lancée par John Kennedy lors sa venue en France. Accompagnée de sa femme Jackie il avait lancé, “je suis l’homme qui a accompagné Jackie Kennedy, et j’ai adoré.”

Maitrisant à la perfection les codes de la communication politique, Barack Obama était accompagné du basketteur Steph Curry, meneur de l’équipe des Warriors, qu’il a également présenté comme ” le mari d’Ayesha”, cheffe et auteure de livres à succès. Au cours de la discussion, l’ex Président en a profité pour donner sa définition d’un homme . ” Etre un homme, c’est avant tout être quelqu’un de bien. Et ça veut dire être responsable, être fiable, travailler dur, être gentil, respectueux, faire preuve de compassion”, bref une somme de qualificatifs dont semble être dépourvus les rappeurs dans sa ligne de mire.

“Etre un homme c’est d’abord être quelqu’un de bien”

L’ancien chef d’Etat a poursuivi en tablant l’image et les codes de la masculinité sexiste adoptés par les rappeurs, les prenant à parti sans les nommer, “Beaucoup de musique hip-hop et rap est construite autour de… Je te montre que j’ai plus d’argent que toi, je peux te manquer de respect et tu ne peux rien y faire. Laissez moi dire, si vous êtes vraiment confiant par rapport à votre situation fiancière, vous n’avez pas besoin de porter une chaine de 4kg autour du cou. Si vous êtes vraiment confiant à propos de votre sexualité, vous n’avez pas besoin de huit femmes qui twerkent autour de vous.”

Barack Obama s’est ensuite exprimé sur la relation entre les codes de la virilité et le racisme. Il a qualifié de “piège” Le supposé lien entre les comportements stéréotypés de domination et la masculinité adopté par les hommes victimes de racisme. L’idée de se définir en tant qu’homme en fonction de sa capacité à “rabaisser (…) quelqu’un est une vieille vision”. On approuve ce message Barack !