LES PERFORMANCES COGNITIVES DES FEMMES FAVORISÉES PAR L’ÉGALITÉ ENTRE LES SEXES

oliver-cole-illustration performance cognitives des femmes
oliver-cole-illustration performance cognitives des femmes

Une récente étude révèle le lien entre le rôle des femmes dans la société et leur performance cognitive  après 50 ans. Les auteurs Eric Bonsang chercheur, professeur associé au Legos de l’Université Paris-Dauphine, Vegard Skirbekk et Ursula M. Staudinger de l’Université Columbia constatent une disparité entre Europe du Nord et du Sud. Réflexions.

L’étude a été conduite dans 27 pays majoritairement développés (Etats-Unis et Europe) mais aussi émergents comme la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud et en voie de développement (Ghana). L’objectif était « de comprendre les raisons des variations de scores » obtenues entre les hommes et les femmes à des tests cognitifs explique Eric Bonsang. Comment expliquer que dans les pays d’Europe du Nord les femmes obtiennent de meilleurs résultats à des tests de mémoire que les hommes ? Alors que l’inverse est avéré en Europe du sud.

Sur la base d’enquêtes scientifiques (Share – Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe – ou Sage – Study on Global Ageing and Adult Health -), les auteurs ont émis l’hypothèse que l’accès à l’éducation et à l’emploi des femmes était un élément déterminant. Les femmes vivant dans des sociétés traditionnelles seraient désavantagées et développeraient une fois âgée une performance cognitive plus faible que les hommes. Les auteurs ont analysé les réponses aux tests de mémoire de 226 661 personnes (tout sexe confondu) âgées de 50 à 93 ans, nées entre 1920 et 1959. On leur a également demandé de confirmer ou non cette phrase. « « Quand les emplois sont rares, les hommes devraient avoir plus le droit à un travail que les femmes ». Un indicateur censé estimer le degré d’égalité des hommes et des femmes ainsi que la perception de leur rôle genré.

Sans surprise on trouve en tête de classement les pays qui distillent une égalité réelle entre hommes et femmes. (Suède, Etats-Unis, Pay-Bas). A l’inverse l’Inde et le Ghana affichent le plus mauvais score féminin de performances cognitives par rapport aux hommes. Si le lien avec le développement d’un pays est certain, l’étude révèle que l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes demeure la clé pour réduire les résultats cognitifs entre les sexes après 50 ans. Eduquer les femmes et les inclure dans le marché du travail n’est pas seulement une question d’égalité. Il en va de la productivité économique. Eric Bonsang compte poursuivre cette enquête « pour déterminer si les femmes décident par elle-même de devenir mère au foyer ou si ce sont les contraintes institutionnelles qui les incitent à rester à la maison. En Inde, par exemple, les structures de garde d’enfants sont beaucoup moins développées que dans un pays du nord de l’Europe ».

 

A lire dans son intégralité sur le site www.louisbachelier.org

Laisser un commentaire

*