fbpx

LA DANSE POUR DENONCER LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES AU ROYAUME-UNI

La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes est l’occasion de regarder ce qui se fait ailleurs. Le Royaume-Uni a choisi un mode de communication esthétique. Sous le #breaktheroutine, la danse se met au service de cette cause avec un impact fort.

Au Royaume-Uni, pas de campagne choc, mais une vidéo diffusée depuis le 13 octobre dernier dans laquelle un couple de danseurs chorégraphie et mime la maltraitance subie par la femme. Dans une maison vide aux murs blancs, se danse une lutte où parfois s’esquisse un geste de tendresse. Une course poursuite haletante au terme de laquelle, protégée par un mur invisible, la femme sera hors de portée de son bourreau.  Sous le #breaktheroutine, (rompre les habitudes) l’association britannique Victim Support rappelle que les victimes subissent des violences domestiques environ deux ans avant de demander de l’aide à un spécialiste.

Aujourd’hui 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes le collectif national pour le droit des femmes appelle à un rassemblement ce soir place de la Bastille à  partir de 18h 30. Dans la tribune qui accompagne l’appel, l’association rappelle que

Nous vivons dans un pays où il y a 86 000 viols par an dont seulement 1,5% sont condamnés. 216 000 femmes sont victimes de violences conjugales, 122 sont mortes en 2015.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.