MERCI SIMONE : LE COLLECTIF QUI AFFICHE SIMONE VEIL DANS LES RUES DE PARIS

Merci Simone le collectif qui affiche Simone Veil dans Paris

Merci Simone le collectif de street art tapisse les murs de Paris à l’effigie de Simone Veil. Une communication visuelle percutante pour ne pas oublier le visage de celle qui au delà du combat pour le droit à l’avortement a incarné la réconciliation européenne. Un travail artistique pour préserver la mémoire d’une icône disparue le 30 juin 2017. Et qui entrera au Panthéon le 1er juillet prochain.

Julia, Eléonore et Duy-Thien ont fondé le collectif « Merci Simone » pour prolonger la mémoire de Simone Veil. Pas de blabla. Un message très court imprimé sous le visage de la femme qui a porté la loi sur la légalisation de l’avortement en France. Avec des couleurs pop, l’image de Simone Veil s’affiche sur les murs de la capitale. « On a dessiné à partir de plusieurs photos. La survivante des camps, la mère de famille et la femme politique. On a créé à plusieurs mains ce portrait qui pour nous est intemporel. Pour nous elle n’a pas d’âge ». Julia colle le premier portrait sur la porte d’un bâtiment dans le XIème arrondissement. Le lendemain l’affiche est déchirée. Incompréhensible pour le trio  qui véhicule une image apaisée. « On ne pensait pas renvoyer quelque chose de négatif. » Une autre image est systématiquement ré-encollée pour réparer les portraits saccagés.

Réaffirmer les valeurs de Simone Veil

Stupéfait de constater que l’hommage éphémère ne rassemble pas, le collectif s’engage dans un mouvement de plus grande ampleur. Il fabrique des grands formats pour promouvoir le combat d’une icône qui ne porte pas seulement le droit des femmes, mais prône la réconciliation entre les peuples et les vertus d’une grande Europe. « On s’est dit qu’il fallait que les générations d’après prennent le relais. Ce rôle de transmission fait partie du message de Simone Veil. C’est un cri du cœur pour que chacun puisse prendre sa Simone et aller la coller dans son quartier, son arrêt de bus dans toutes les villes de France ». A la veille du 8 mars célébrant la journée internationale des femmes, le message est assorti d’une campagne Ulule pour vendre les affiches à prix coutant. 5 euros la petite, 15 euros la grande. Sont également disponibles des sweat shirts dont les bénéfices seront reversés à l’association « Féminisme populaire » qui « met en avant des héroïnes du quotidien pour renforcer l’autonomie et l’émancipation des femmes ». 

 

https://twitter.com/MerciSimoneArt/status/965492484544614400

 

Les générations d’aujourd’hui continuent à lutter pour le droit des femmes, pour le droit à l’égalité, pour la paix, pour le vivre ensemble.

 

https://instagram.com/p/BfYAweLHHix/

Le collectif revendique un féminisme non clivant. « Nous ne nous retrouvions pas forcément dans les féministes très radicales. L’idée est de réunir. C’est pour ça que nous interpellons aussi bien les Simon que les Simone. Ce n’est pas qu’une question de femmes. Simone Veil réunit au delà du droit des femmes. Le droit à la dignité avec par exemple tout ce qu’elle a fait pour les prisons. C’est un symbole qui prône l’égalité homme femme ». Le trio veut mobiliser au delà du 8 mars. Merci Simone est un message clair que tout le monde peut s’approprier selon son histoire. « Chacun peut dire merci pour des choses différentes ». L’outil d’expression conçu par le collectif porte un message toujours d’actualité bien que les droits aient été inscrits dans la loi.

 

Pour participer à la campagne : cliquer ici

Le site : Merci Simone

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.