fbpx

ISABELLE HUDON L’AMBASSADRICE QUI A FAIT ENTENDRE LA VOIX DES FEMMES AU G7

Capture_Twitter_Isabelle_Hudon_conseil_consultatif_G7
Twitter Isabelle Hudon

Grâce à elle le sujet de l’égalité des sexes a figuré au programme du G7 de Charlevoix présidé par le Canada. L’ambassadrice du pays hôte en France partage la co présidence du conseil consultatif sur l’égalité des sexe  avec la philantrope Mélinda Gates. Au terme de 4 mois de travail avec les 21 membres de ce comité créé par Justin Trudeau Isabelle Hudon a présenté 102 recommandations aux 7 leaders occidentaux.

Même si Donald Trump est arrivé en retard lors de la présentation du programme préconisé par le Conseil Consultatif  le travail effectué a été salué par les dirigeants. La mission d’Isabelle Hudon se traduit par un engagement financier sans précédent. Un investissement de 3,8 milliards de dollars pour que les filles sur les terrains de conflit aillent à l’école. Au côté du Canada la Banque Mondiale, le Japon, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Union Européenne financeront ce programme. De quoi faire oublier le fiasco diplomatique.

 

Le moment est venu pour les dirigeants du G7 de : Faire de l’inégalité des sexes une histoire du passé. Les faits sont clairs : lorsque les filles et les femmes sont en bonne santé, instruites, incluses, et qu’elles peuvent prendre des décisions concernant leur propre vie et leur propre corps et être le moteur du changement dans leur communauté, leurs pays et le monde, il y a un effet d’entraînement et tout un chacun en profite.

 

Une ambition planétaire

Ex présidente de Financière Sun Life au Québec et de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain Isabelle Hudon n’est pas une diplomate au cursus classique. Nommée ambassadrice du Canada en France en octobre 2017 La fondatrice de « l’effet A » mouvement activiste pour le leadership des femmes a réuni 21 féministes de tous les continents. Parmi lesquelles Emma Bonino ancienne ministre des affaires étrangères de l’Italie, Malala Yousafzai lauréate du prix Nobel de la paix et Winnie Byanyima, directrice exécutive d’Oxfam International. Ensemble elles ont travaillé sur trois thèmes majeurs ; la santé, la sécurité et l’éducation aboutissant à la rédaction de 102 recommandations.

 

Un travail pérenne

Les recommandations du Conseil Consultatif ont trouvé un écho favorable auprès des chefs d’Etats. Alors qu’Emmanuel Macron s’est engagé à poursuivre le travail sous la présidence française du G7 l’an prochain, Theresa May a rappelé que la Grande-Bretagne s’était dotée d’une législation pour promouvoir l’égalité salariale. Parmi les mesures déjà adoptées  par le G7  : offrir a  minima 12 ans d’éducation gratuite aux filles dans les zones de conflits. C’est une victoire pour cette féministe qui invite les responsables au sein des entreprises à poser « un geste par jour » pour faciliter l’ascension des femmes. Pour Isabelle Hudon c’est fait !

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.