COMMENT MURIEL BOWSER LA MAIRE DE WASHINGTON EST DEVENUE LE CAUCHEMAR DE TRUMP

Muriel Bowser
Muriel Bowser maire de Washington

Muriel Bowser la maire noire de Washington a imposé hier un couvre feu sur la capitale américaine. Elue démocrate, elle s’est rapidement imposée comme une adversaire redoutable face au président américain.

Après l’irruption des manifestants pro Trump au sein du Capitole américain, Muriel Bowser a décrété un couvre feu sur la ville dès 18h. La démocrate élue en 2015 maire de Washington, inconnue du grand public, a acquis une notoriété dans les médias après avoir rebaptisé une partie de la 16ème rue « Black Lives Matter Plaza ». Face à la Maison Blanche, les lettres géantes peintes en jaune s’étalent sur le bitume. Une réaction face à la brutalité de la police lors des manifestations qui ont suivi la mort de George Floyd.

Intelligente, disciplinée, coriace et sans parfum de scandale l’accompagnant, mais elle n’a pas été une présence remarquée pendant ses sept ans au conseil municipal.

in Daily Beast cité par l’Obs

“Grossièrement incompétente”

Qualifiée de “grossièrement incompétente” par Donald Trump en retour de sa demande de retrait des forces militaires déployées dans la ville, Muriel Bowser a pourtant réalisé un parcours impressionnant. Elle a fait ses classes en tant que membre du conseil du district de Columbia notamment en qualité de Présidente de la Commission du Développement Économique. Sur son site, elle rappelle que le logement a toujours été une priorité et indique avoir créé plus de 5 000 logements à prix abordable. Cette mère célibataire qui a adopté un bébé confesse aussi être “la maire qui déteste les armes à feu“. Et milite pour un contrôle renforcé des armes à feu dans une ville qui déplorait en 2017, 849 décès par armes à feu.

Contestée au sein de “Black Lives Matter”

Autant d’engagements qui irritent le président américain que la politicienne afro américaine n’hésite pas à qualifier d’ “homme qui a peur. Effrayé/seul“. Pourtant son opposition à Donald Trump ne lui vaut pas la confiance de la section locale de “Black Lives Matter” qui estime qu’il ne s’agit que d’une façon de “détourner l’attention” alors que la maire a augmenté le budget de la police au détriment de l’action sociale. “Le maire veut donc prélever 43 millions de dollars sur le budget de DC (la ville) pour contrôler les “manifestations du premier amendement”, dont 28 millions de dollars de l’agence qui gère Medicaid et d’autres programmes de soins de santé pour les immigrants et les enfants” avait twitté Alex Taliadoros, militant des droits pour les immigrants.

Avec Lori Lightfoot à Chicago, Muriel Bowser compte parmi les 7 maires noires des 100 plus grandes villes américaines. La protégée de l’ex-maire démocrate Adrian Fenty a annoncé hier qu’elle prolongeait de deux semaines l’état d’urgence à Washington, soit jusqu’à l’investiture de Joe Biden. “Ils ont violé la sécurité du Capitole et leur comportement destructeur et séditieux comportait le risque de s’étendre au-delà du Capitole“, a-t-elle justifié.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.