BILL ET MELINDA GATES DIVORCENT MAIS POURSUIVENT LA GESTION COMMUNE DE LEUR FONDATION

Bill et Melinda Gates
Bill et Melinda Gates

Le divorce du couple Gates ne fera pas obstacle à la gestion commune de la “Bill and Melinda Gates Foundation”, la plus importante fondation privée de la planète. Le co-fondateur de Microsoft est à la tête d’une fortune estimée à 130 milliards de dollars.

Après 27 ans de mariage, le couple de philantropes a annoncé son divorce dans un tweet lundi 3 mai. “Après mûre réflexion et beaucoup de travail sur notre relation, nous avons pris la décision de mettre fin à notre mariage” écrivent les Gates sur leur compte respectif. Les époux ont ajouté que leur nouveau statut ne mettrait pas fin à la gestion de leur fondation créée en 2000. ” Nous continuons de partager une foi dans cette mission et nous continuerons à travailler ensemble à la fondation, mais nous ne pensons plus être capables de grandir ensemble, en tant que couple, dans cette prochaine étape de notre vie” ont-ils poursuivi.

La fondation Gates

La fondation Gates a investi plus de 54 milliards de dollars dans le secteur de la santé et de l’éducation. Et environ un milliards de dollars dans la lutte contre le Covid. Raison pour laquelle Bill Gates a tenu à rassurer sur l’avenir de l’institution philanthropique. Car celle-ci est alimentée par les fonds du milliardaire qui s’est engagé en 2010 à donner plus de la moitié de sa fortune à des oeuvres caritatives. Une initiative de “promesses de dons” portée avec les personnalités les plus riches des Etats-Unis.

Melinda Gates avait rencontré le co-fondateur de la multinationale américaine alors qu’elle était cadre chez Microsoft. Un poste qu’elle quitte deux ans après leur mariage à Hawaï. Parents de trois enfants, les Gates n’ont pas donné les raisons de leur séparation. Mais ils ont demandé à bénéficier pour leur famille de “l’espace et de l’intimité” afin que le couple puisse “commencer à s’adapter à cette nouvelle vie”.

Le club des femmes philanthropes

Après le divorce, Melinda Gates pourrait rejoindre le club très fermé des femmes philanthropes. L’ex madame Bezos avait annoncé dans un billet posté sur Medium accordé une place prépondérante à l’égalité raciale avec 587 millions de dollars de dons. La milliardaire avait également accordé plus d’une centaine de subventions à des petites organisations sans conditions draconniennes. Car comme le soulignait Stephanie Clifford dans son article, Mackenzie Scott n’a pas demandé à ce que les fonds soient affectés à un projet qui serait l’incarnation de sa vision. Une nouvelle façon d’écrire “le livre de la philanthropie”. Que fera Melinda Gates ?

Lire aussi : POUR FORBES SEULS LES HOMMES SONT INNOVANTS

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.