BIENTÔT UN BRACELET CONNECTÉ CAPABLE DE DÉTECTER NOS ÉMOTIONS ?

jaipiscineavecsimone_actu_bracelet_connecté_humeur_IA

Vous redoutiez les assistants vocaux de Google ? Les failles leur permettant de vous espionner ? Dans la grande série “mais de toute façon on a rien à cacher”, Amazone poursuivrait l’intrusion de nos vies privées avec un bracelet connecté capable d’analyser nos émotions.

Promu comme un produit de santé et de bien-être le nouvel objet d’Amazon pourrait se concrétiser sous la forme d’un bracelet intelligent. Selon Bloomberg, la firme de Jeff Bezos souhaite se positionner sur le marché des wereable, les objets connectés à porter sur soi, comme l’Apple Watch. Conçu pour fonctionner avec une appli mobile, le bracelet serait doté de capteurs permettant d’analyser et de comprendre les émotions humaines à partir de la voix. Défini comme un assistant personnel, ce nouvel outil intelligent intègrerait la technologie de l’assistant vocal Alexa.

Un bracelet connecté “bien-être”

Un outil numérique qui se présente comme une aide pour l’utilisateur en prodiguant des conseils pour mieux gérer ses émotions. Selon Bloomberg, un brevet américain aurait été déposé en 2017. “Rendu public l’année dernière, (le brevet) suggère qu’Amazon pourrait utiliser la connaissance des émotions d’un utilisateur pour recommander des produits ou adapter ses réponses”. Il est clair que l’un des objectifs de cette technologie renforcerait la précision du ciblage publicitaire et de la recommandation de produits. En phase de test, le bracelet connecté serait développé sur la base d’un second brevet qui utilise une technique qui distingue les paroles du porteur des bruits de fond.

Un outil de surveillance

Pour l’heure on ne sait pas si ce bracelet sera commercialisé. Il faut tout de même rester prudent sur cette technologie du “bien-être”. En janvier 2018, le géant du web avait équipé ses employés d’un bracelet qui enregistrait leurs gestes. Au motif d”optimiser le travail, Amazon réfute les arguments de “flicage” de ses salariés. Toutefois, l’entreprise possède une désastreuse réputation en matière de conditions de travail. Cité par L’Opinion, le New-York Time décrivait en 2015 “une culture d’entreprise « néfaste » chez Amazon”.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.