fbpx

STABILO SURLIGNE LES FEMMES SCIENTIFIQUES QUI ONT FAIT L’HISTOIRE

campagne_stabilo_agence_DDB
Capture campagne stabilo agence DDB

L’histoire les a complètement oubliées. Reléguées à l’arrière plan de photographies en noir et blanc des femmes scientifiques sont surlignées de jaune. Stabilo la célèbre marque de feutres fluo réussit avec sa nouvelle campagne à faire oublier sa précédente publicité jugée sexiste.

Qui se souvient de la physicienne Lisa Meitner à l’origine de la découverte de la fission nucléaire, de la mathématicienne et ingénieure Katerine Johnson qui a permis le retour d’Apollo 11 sur terre (Houston on a pas de problème) ou d’Edith Wilson l’épouse du 28 ème Président des Etats-Unis assumant les fonctions de son époux victime d’une paralysie ? Très peu. L’agence de création DDB a orchestré la nouvelle campagne du surligneur le plus vendu en retenant ces trois femmes oubliées. L’occasion d’illustrer l’adage derrière chaque grand homme il y a une femme.

 

Capture_campagne_Stabilo_Katerine_Johnson
Capture campagne Stabilo Katerine Johnson

« Highlight the remarkable »

L’agence a choisi trois femmes figurants sur des photos où l’assistance est très masculine. Les deux scientifiques sont très en retrait et sans la fluorescence jaune, il est impossible de les distinguer et de les reconnaitre.  De même pour le dernier cliché où la First Lady est au milieu de spectateurs regardant le Président lancer une balle. L’ombre des hommes les cache. DDB lauréat d’un « Lion d’or » pour cette campagne offre à la marque l’opportunité de se refaire une virginité féministe. Il y a 4 ans Stabilo avait conçu un surligneur en forme de tube de gloss à destination des femmes. Baptisé « Néon le boss au féminin »  le feutre avait suscité un tollé sur les réseaux sociaux.

 

Capture_campagne_Stabilo_Lisa_Meitner
Capture campagne Stabilo Lisa Meitner

Du Stabilo jaune pour mettre fin à l’invisibilité

En soulignant l’histoire Stabilo met en lumière des femmes d’exception peu reconnues pour leur contribution essentielle. Lisa Meitner est un cas flagrant de sexisme. L’Académie du Prix Nobel l’écarte en 1944 au bénéfice de Otto Hahn le scientifique allemand avec qui elle travaille. Comme le rappelle le site histoireparlesfemmes.com la physicienne sera nommée trois fois pour le prix Nobel et ne le recevra jamais. Katerine Johnson première femme afro américaine a subit une double discrimination sexiste et raciale. Barack Obama lui remettra la plus haute distinction civile en … 2015 ! Pour la First Lady EdithWilson sa gouvernance secrète fera d’elle la première « First Présidente ».

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.