OCEAN’S 8 : BANDE ANNONCE HOLLYWOODIENNE D’UN BRAQUAGE 100% FÉMININ

Capture Instagram Rihanna - Ocean's 8
Capture Instagram Rihanna – Ocean’s 8

La bande annonce mise en ligne hier de « Ocean’s 8 » produit par George Clooney et Steven Soderbergh tombe à pic. Dans le climat de libération de la parole des femmes (de cinéma), la version 100% féminine de la saga testostéronée déclinée de 2001 et 2007 est portée par une bande féminine de stars . Cate Blanchett, Anne Hathaway, Sarah Paulson, Helena Bonham Carter, la rappeuse sino-coréenne Awkwafina, Rihanna et Mindy Kaling forment une équipe de cambrioleuses menée par Sandra Bullock. Le 4ème opus de la franchise « Ocean » réalisé par Gary Ross (Hunger Games) est à la fois une suite et un spin off (série dérivée) où l’on croisera entre autres Anna Wintour, Kim Kardashian, Serena Williams, Katie Holmes, Dakota Fanning, Kendall et Kylie Jenner.

Un nouveau chapitre de la saga portée par George Clooney s’ouvre avec la sortie de prison de sa soeur Debbie Ocean incarnée par Sandra Bullock. Laissant vite une vie rangée, elle recrute une équipe restreinte de 8 cambrioleuses aux techniques affirmées. Le scénario est servi par un casting de haute volée. Jouant de la diversité des âges et des origines, les comédiennes américaines blanches, asiatique et indienne sont âgées de 25 à 53 ans. Un choix 5 étoiles pour s’approprier un collier de 150 millions de dollars porté par Anne Hataway au cours d’une soirée de gala au MET. Plus marquée que dans les versions d’origine chacune de ces « spécialistes » révèlent des dons impossibles à exploiter au quotidien. Une par une, le personnage de Debbie Ocean ira les sortir de leur train train.

 

Ce n’est pas un film juste pour les femmes. Et contre les hommes. Nous aimons les hommes. Il y a des hommes dans ce film. Nous les aimons, mais ce cambriolage a besoin de femmes. Sandra Bullock in Entertainment.

 

Alors que le film ne sortira que le 8 juin 2018, le casting 100% féminin suscite déjà de nombreux questionnements. Si le succès de « Wonder Women » de la réalisatrice Patty Jenkins et de « Girls trip » comédie portée par la comédienne rappeuse, productrice Queen Latifa ont dépassé des records d’audience, le remake féminin de « Ghostbusters » (2016) a été un échec. Pour mémoire les commentaires négatifs accompagnant la bande annonce dénonçait ce casting entièrement féminin. Sandra Bullock s’étonne dans un entretien accordé au site Entertainment. « Il y avait 4 ou 5 des comédiennes des plus talentueuses dans ce film. Les gens auraient du attendre la sortie du film pour se faire une idée ». L’actrice rappelle qu’un film ne se fait pas uniquement avec 5 actrices mais avec 300 personnes. « Si vous détestez mon film pensez qu’il y a autour de moi encore 299 autres personnes ». Se réjouissant d’avoir réuni un casting aussi prestigieux, Sandra Bullock parle de cet opus comme un hommage original à la trilogie. En aucun cas « un simple remake ». Pour mémoire « Ocean 11 » était déjà le remake d’un film de Rat Pack.

Laisser un commentaire

*