MORNING ROUTINES : IL Y EN A FORCÉMENT UNE POUR VOUS

Morning routines : il y en a forcément une pour vous ©masaaki-komor
©masaaki-komor

Lorsque « The Miracle Morning » de l’américain Hal Elrod est sorti en 2015 les réveils se sont mis à vibrer dès 5 h du matin. Pourquoi faire ? Prendre du temps pour soi avant d’attaquer la journée de boulot par la face nord ! Les Morning Routines ou routines matinales sont des habitudes de méditation, yoga, lecture ou toutes autres activités autocentrées dans un environnement silencieux (pendant ce temps là conjoint et enfants dorment eux). Une régénérescence quasi philosophique. Simone vous en livre quelques unes à picorer, à oublier ou à dévorer selon affinités.

On a en tête le récit de ces sucess stories qui démarrent par des morning routines bien huilée. Comme celle de patrons iconiques qui dès l’aube attaque la journée par des séances de yoga suivies d’un petit déjeuner énergétique et bio. L’idée n’est pas tant de se faire plaisir que de cultiver la performance. Un corps sain dans un esprit sain. Oui mais pourquoi ça ne marche pas aussi bien 5 heures plus tard ? C’est simple après le lever du soleil vous êtes trop occupées à bâtir un empire, remplir le frigo ou des tableaux Excel et à assumer votre dose de charge mentale. Donc programmez votre réveil une heure plus tôt avant d’envisager de vous lever au milieu de la nuit. (Allez y par palier). Le manque de sommeil peut faire des ravages !

Evadez vous dans un autre univers

Pour être opérationnelle inutile de sauter sur ses pieds en chek listant tous les rendez- vous de la journée. Avalez un café, un thé et retournez sous la couette ! Ouvrez un bouquin et évadez-vous. Amy Atherton qui a testé 7 morning routines assure que se plonger dans un autre univers pendant 6 minutes suffit à réduire le  stress de plus des 2/3. Cependant laissez tomber le roman passionnant qui vous fera définitivement oublier l’heure ! Lire quelques pages suffit à mettre à distance les interrogations du jour.

Mettez votre corps en mouvement

Pour une re connection au monde et à ses neurones faire de l’exercice est un basique bien rôdé. Mais qui ne convient pas à tout le monde. En tout cas pas à moi. Après de multiples tentatives avec et sans le support de copines je suis prête à écrire un manifeste contre le running. Les endorphines absentes, seule une pratique régulière peut déclencher ce sentiment d’euphorie hors d’atteinte pour les néophytes. Bref si c’est votre cas devenez une adepte de la salutation au soleil. Le yoga nous étire et élève nos pensées.

Méditez

C’est l’étape suivante. La méditation. La réalisation est là aussi pleine d’embûches ! Qui n’a jamais éprouvé un échec cuisant en fermant les yeux et en laissant allez ses pensées. Au lieu d’un néant apaisé la liste des courses, le souvenir de récentes conversations prennent le pas sur la zénitude promise. Là encore le numérique vient à la rescousse. De nombreuses applications font office de guides. Insight Timer et Petit Bambou sont de véritables découvertes à emporter toute la journée. 10 minutes suffisent.

Eprouvez la sororité avant le rush de la journée

Rien de mieux que faire le plein de liens affectifs et sociaux. Prenez de bonnes habitudes en retrouvant quelques amies pour un café. Comme une forme de thérapie joyeuse, cultiver la sororité est une habitude routinière pleine de promesses. Parce que vous vous sentez plus fortes en sachant que vous contribuez à l’émergence d’une énergie collective. Et Repartir boostées en sachant que vous compter pour quelques unes est un bénéfice incalculable. Cerise sur le cappucino votre identité n’est pas réduite à votre fonction sociale !

Foncez au boulot tant que les autres n’y sont pas

Une interruption, un mail urgent, une réunion imprévue et la concentration s’évapore. Elle ne sera à nouveau à plein régime que 20 minutes plus tard. Si l’on a acquis des trucs pour y parvenir (le fameux tomato timer qui découpe la journée de travail en sessions de 25mn) foncez sur les dossiers chauds avant le grand rush des collègues. Vous y gagnerez un sentiment de productivité bénéfique pour votre estime laissant le stress sans ressource. Et l’impression de maitriser vos pensées et les horloges!

Quels que soient les bénéfices des morning routines la persévérance est de mise. Ne comptez pas avoir une révélation dès le premier matin. Peut-être que ce phénomène sera une mode passagère si la discipline trop stricte oublie le plaisir. Si vous êtes une adepte des couchers tardifs la fatigue vous donnera une créativité insoupçonnée car le cerveau se détourne du réel. C’est ce qu’explique la revue Scientific American « La compréhension des problèmes implique de penser en dehors des sentiers battus. C’est là que la sensibilité à la «distraction» peut être bénéfique ». Alors que choisissez-vous ?

 

 

Laisser un commentaire

*