fbpx

UN MINISTRE NORVÉGIEN DÉMISSIONNE POUR FAVORISER LA CARRIÈRE DE SA FEMME

jaipiscineavecsimone_le_grand_bain_ministre_norvégien_demission
© Fremskrittpartiet

Le ministre des transports norvégien, Ketil Solvik-Olsen a annoncé sa démission le 30 août pour privilégier la carrière de sa femme médecin. La parité hommes-femmes n’est pas un vain mot dans ce pays scandinave, classé en deuxième position derrière l’Islande d’après le dernier rapport du Forum économique mondial sur l’égalité hommes-femmes.

« Je suis maintenant arrivé à un carrefour dans la vie où c’est au tour de ma femme de poursuivre son rêve » a expliqué Ketil Solvik-Olsen, membre du parti du Progrès (parti populiste de droite anti-immigration). L’aboutissement d’un pacte conclu par le ministre avec sa femme « il y a de nombreuses années ». Tone Solvik-Olsen,a accepté pour un an un poste de médecin dans un hôpital pour enfants aux Etats-Unis.  « Cela a été fantastique d’être ministre des transports et des communications et, en fait, j’aurais bien continué toute ma vie » a poursuivi le ministre norvégien en poste depuis 2013.

 

Le geste a été salué sur les réseaux sociaux. Mais son exemple n’est pas unique en Norvège. Car son collègue ministre du Pétrole et de l’Énergie, Terje Søviknes « devrait également céder son portefeuille pour se consacrer à des responsabilités politiques locales » selon l’AFP. Le parti conservateur de la Première Ministre Erna Solberg a formé une coalition de gouvernement avec le parti du Progrès et le parti libéral de centre droit. Tous trois sont dirigés par des femmes. Non la parité n’est pas un mot vide de sens en Norvège !

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.